Bien choisir son programme immobilier neuf en Loi Pinel

Les promoteurs immobiliers semblent se réjouir complètement de la grande mutation fiscale proposée par Sylvia Pinel. A l’inverse de Duflot, la Loi Pinel correspond tout à fait aux attentes des investisseurs souhaitant réduire leurs impôts tout en bénéficiant d’une allocation quant aux travaux d’amélioration ou d’agrandissement de leurs locaux.

Ce dispositif fiscal est donc une réponse à leurs soucis d’investissement puisque non seulement ils vont se constituer des logements neufs conformes aux normes mais ils vont aussi profiter d’une grande rentabilité grâce au zonage Pinel. Cependant avant de choisir un quelconque programme immobilier, 3 critères doivent-être considérés.

Premier critère : l’éligibilité à la loi Pinel

L’investisseur doit acheter un logement neuf dans une zone éligible à la Loi Pinel (zone A, Abis, B1, Loi Pinel zone B2) dont le prix au m2 ne dépasse pas 5 500€ et l’investisseur doit avoir un capital de 300 000€. Il doit donc vérifier l’éligibilité de son logement avant de s’y investir. Il est à rappeler que Sylvia Pinel a mis en place un zonage Pinel afin de permettre aux investisseurs de trouver facilement des locataires car elle a sélectionné toutes les zones dites tendues où l’offre locative est inférieure à la demande.

Deuxième critère : la rentabilité de l’investissement

L’avantage fiscal ne suffit pas pour affirmer qu’investir en Pinel est rentable. Il faut s’assurer à ce que le programme immobilier puisse subvenir au besoin mensuel de l’investisseur comme la perception d’un loyer tous les mois ainsi que des revenus fonciers ou bien la réalisation d’une plus-value à la revente. Cependant, pour calculer la rentabilité d’un logement, il faudra jouer sur la superficie du logement, de son prix d’achat ainsi que des plafonds de loyer selon la zone où elle est située.

Troisième critère : L’emplacement du programme Pinel

Même si toutes les zones de la Loi Pinel sont toutes intéressantes, il faudra cependant choisir un quartier attractif où il fait bon de s’y installer. Le contribuable doit donc se mettre à la place de son locataire en cherchant un endroit ayant une belle perspective d’avenir et dynamique et doté de plusieurs infrastructure : supermarché, transport, école, hôpital…